RAPPEL SÉCURITÉ

REGLEMENT FFTIR

LE NON RESPECT DE LA SECURITE ENGENDRE L'EXCLUSION DU CLUB !

Pendant le tir
Le canon de l’arme doit être, EN TOUTES CIRCONSTANCES, et principalement pendant les opérations de manipulation et de chargement, ou lors d’un incident de tir, dirigé vers les cibles ou la butte de tir. Avant qu’un tireur, un formateur, un arbitre, ou un responsable ne se déplace en avant du pas de tir, les armes doivent être mises en sécurité. Pendant qu’un tireur, un formateur, un arbitre, ou un responsable est en avant du pas de tir (vérification des cibles par exemple), il est interdit de toucher à son arme. Il est obligatoire de porter un système de protection auditif pendant les tirs aux armes à feu. Il est vivement recommandé pendant les tirs aux armes à feu et obligatoire dans certaines disciplines (en Armes anciennes et en Tir sportif de vitesse notamment) de porter des protections oculaires.

En cas d’arrêt du tir
Lors d’une pause de courte durée au poste de tir, le tireur doit rester maître de son arme et respecter les règles de sécurité. En cas d’interruption de tir plus longue (commandement du chef de pas de tir), l’arme doit être mise en sécurité et posée sur la table, le canon dirigé vers les cibles. Nota : la FFTir recommande l’utilisation d’un drapeau de sécurité chaque fois qu’il y a une interruption de tir. Le but du drapeau est de rendre clairement visible que les culasses sont ouvertes et les armes déchargées. Lors d’un dysfonctionnement de l’arme (incident de tir), l’animateur ou le responsable de pas de tir doit être appelé (bras non armé levé, canon maintenu en direction des cibles). La remise en fonction de l’arme se fait uniquement au poste de tir, en prenant soin de garder le canon de l’arme en direction des cibles pendant la mise en sécurité de l’arme.

En fin de tir
L’arme doit être mise en sécurité avant son conditionnement pour son rangement ou pour le transport.

Au domicile
Les armes à feu, après leur mise en sécurité, leurs éléments et leurs munitions de catégorie B, doivent être conservés dans un coffre-fort, une armoire forte ou une pièce forte adapté au type et au nombre de matériels détenus. Les armes à feu de catégorie C et D-1 et leurs éléments doivent être conservés, soit dans un coffre-fort ou une armoire forte adaptés au type et au nombre de matériels détenus, soit par démontage d’une pièce essentielle la rendant immédiatement inutilisable, laquelle est conservée à part, soit par tout autre dispositif empêchant l’enlèvement de l’arme. Les munitions correspondantes doivent être conservées séparément dans des conditions interdisant l’accès libre. Les opérations de nettoyage et d’entretien des armes, ainsi que les opérations de rechargement, doivent être OBLIGATOIREMENT effectuées par le tireur seul, dans un local dont il se sera préalablement assuré qu’il est bien approprié à ces opérations.

 

Qui est en ligne?

Nous avons 3 invités en ligne